Informations

PROJET PÉDAGOGIQUELogo PPP PARTICULIER

ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013

Le cirque social "Le Funambule"

Là où l'équilibre se trouve

                       Pour tous les élèves du préscolaire 5 ans à la 6e année.

 

Le décrochage scolaire, une réalité préoccupante

L'éducation, dans toutes les sociétés du monde, est un tremplin extrêmement important afin de lutter contre la pauvreté. Elle s'avère être également une condition essentielle à un enrichissement social, culturel et économique durable. Les Québécois peuvent s'enorgueillir du fait que leur système d'éducation forme de jeunes diplômés relativement compétents. Par contre, plus de 30 pour cent de nos jeunes obtiennent leurs 20 ans sans avoir complété leur formation secondaire ou professionnelle, ce qui a de graves et lourdes conséquences individuelles et collectives. De fait, le problème du décrochage s'inscrit dans la problématique plus large de la lutte à la pauvreté, une problématique collective pour laquelle chacun doit s'engager.

Le décrochage scolaire peut s'intégrer à la vie du jeune dès la petite enfance. Comment lutter contre ce phénomène, alors que certains facteurs peuvent influer si jeune? Où agir, quelles actions poser? La société doit-elle agir de manière préventive, ou en réaction à un phénomène qui tend à s'amplifier d'année en année?

De plus en plus, au Québec, des groupes d'action en prévention du décrochage scolaire se mettent en place, que ce soit les instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative (IRC), le groupe d'action sur la persévérance et la réussite scolaires, des tables et carrefours régionaux de lutte au décrochage scolaire. Faut-il comprendre que le décrochage peut être contré en amont ? L'action préventive, afin de diminuer le décrochage scolaire, amène une priorité au centre de la lutte : garder les jeunes sur les bancs d'école afin d'en faire des diplômés. Des projets doivent voir le jour afin de soutenir les efforts à la réussite, le soutien scolaire, la rétention à l'école. L'appellation « persévérance scolaire » prend alors toute sa place.

La persévérance à l'école permet à l'élève d'acquérir de solides connaissances et compétences afin de se découvrir en tant qu'individu évoluant au sein d'une société. D'ailleurs, au niveau des écoles, la stratégie d'intervention Agir autrement permet déjà à de nombreux jeunes, par des actions concrètes, de vivre des projets liés au soutien et à la persévérance scolaires. La persévérance scolaire, le soutien à la réussite, la rétention à l'école, par des moyens concrets et réalistes et des initiatives locales, permettront, dans les années à venir, de diminuer le taux de décrochage au Québec. Encourageons les projets à s'engager dans la lutte au décrochage !

Le Projet en cirque social dans l'École du JALL

À ce titre, le projet Le Funambule, projet en cirque social est coordonné par Ève-Line Jolivet-Toupin, professionnelle en cirque ayant cumulé de nombreuses années d'expérience dans les projets Cirque du Monde et étudiante au baccalauréat en travail social ainsi que par Philippe Lafrenière, professionnel en BMX et bachelier en enseignement de l'éducation physique et à la santé. Le Funambule agit en termes de persévérance scolaire et de soutien à la réussite scolaire.

D'abord, le cirque social est une méthode d'intervention qui permet d'entrer en contact avec les jeunes, qu'ils soient en difficulté ou non. Par le biais de la pratique alternative du cirque, les ateliers se donnent par une professionnelle en cirque et future intervenante sociale. Le jeune est amené à s'approprier sa vie, à se prendre en main de manière autonome et responsable, à développer pleinement ses aptitudes et son potentiel, et ce grâce à des réussites, à une vie de groupe épanouissante, à une mise en action physique, à un travail sur soi. La pratique du cirque demandant énormément d'efforts et de persévérance, le jeune poursuit une voie positive de développement de soi et d'accomplissement. Par ses réussites personnelles tout au long du projet, le jeune enrichit sa confiance en lui-même, ainsi que l'estime qu'il a de lui et de ses accomplissements.

Historiquement, le cirque social fut introduit au Québec il y a près de trente ans, dans le but d'aider les jeunes en difficulté dans le quartier Saint-Michel à Montréal. L'idée d'utiliser les arts du cirque pour favoriser l'émancipation personnelle et sociale des jeunes en difficulté fut reprise par le Cirque du Soleil vers la fin des années 90. En collaboration avec l'organisme de solidarité internationale Jeunesse du Monde ainsi que OXFAM-Québec, le Cirque du Soleil a mis sur pied les projets Cirque du Monde. À ce jour, une cinquantaine de ces projets existent dans une vingtaine de pays répartis sur les trois continents des Amériques, en Afrique et en Asie, et touchent plusieurs centaines de jeunes de la rue. Une étude en cours démontre que jusqu'à maintenant, les résultats et les impacts qu'ont ces projets sur les jeunes partout dans le monde sont sans contredit positifs. Une belle réussite !

Objectifs du projet en cirque Le Funambule

La persévérance scolaire étant l'objectif principal du projet Le Funambule, Philippe et Ève-Line ont constaté l'importance de débuter celle-ci au primaire. Inculquer aux jeunes, dès la maternelle et le premier cycle, le plaisir et le désir de s'impliquer dans leur école, leur communauté, et l'importance d'entreprendre avec motivation et ambition leur scolarité représente pour nous la clé de la réussite scolaire des jeunes, qui emporteront avec eux cette expérience positive et ces découvertes sur eux-mêmes lors de leur transition au secondaire. Le cirque social, au centre de la scolarisation de l'élève, devient son point d'ancrage, qui le suivra tout au long de son primaire et qui lui permettra de vivre des réussites, de se dépasser, de s'accomplir et de se découvrir. Le développement du potentiel du jeune et la confiance qu'il a en ce dernier fleurissent au cœur du projet qu'il vit, de la maternelle à la sixième année.

Le projet Le Funambule devient un projet rassembleur, pour la classe, l'école, les écoles vivant le cirque et finalement la communauté. Par des événements à saveur entrepreneuriale qui prennent naissance à l'intérieur du projet Le Funambule mais transcendent ses frontières, les différentes matières, telles le français, les mathématiques, les arts, l'éthique et la culture religieuse, l'art dramatique, etc., peuvent s'y rattacher, laissant ainsi l'opportunité aux autres enseignants entourant le jeune de s'impliquer dans le projet et d'y prendre une part active. L'école devient partenaire du milieu et les jeunes prennent part pleinement aux changements.

À travers une culture entrepreneuriale, le jeune, branché sur son école et son milieu, devient un moteur de changement, un modèle à suivre. Un lien très fort d'appartenance est crée entre le jeune, ses pairs, l'école et le milieu, ce qui les amènera, plus tard, à demeurer dans la région. Des écoles à saveur de cirque et d'entrepreneuriat, quoi de mieux pour motiver nos jeunes, les amener sur la voie du dépassement de soi et leur faire vivre des expériences positives !

Les activités du projet

La concentration PPP est un programme de développement offert par l'École du JALL. Les élèves bénéficient d'une grille horaire aménagée qui permet l'ajout d'une période de 72 minutes par cycle de 6 jours pour le cirque social qui s'ajoute aux deux périodes régulières d'éducation physique.

Les activités visent le développement global et intégral de l'élève tout en augmentant la motivation et le sentiment d'appartenance à l'école.

Premièrement, six groupes allant de la maternelle à la 6e année provenant des écoles Clair-Matin de Lejeune, La Marguerite d'Auclair et Plein-Soleil de St-Juste-sur-le-Lac sont touchés par le projet Le Funambule.

Plus de 80 jeunes des écoles du JALL vivent le projet. Celui-ci est vécu à travers les cours d'éducation physique ainsi que les cours de projets particuliers. Les jeunes ont la chance, dans chaque école, d'explorer les disciplines suivantes :

- trapèze fixe, balles,
- trapèze ballant, diabolo,
- tissu, bâtons fleurs,
- cerceau, assiettes chinoises,
- monocycle, quilles,
- girafe, poïs,
- rouleau, anneaux,
- rolla-bolla, acrobatie,
- boule d'équilibre, main-à-main,
- fil de fer, mini-trampoline,
- échasses.

Ainsi, les élèves vivent une période de cirque par cycle de six jours, sur l'ensemble de l'année scolaire, ainsi qu'une période à saveur entrepreneuriale par cycle, lors de la période de projets particuliers. Tout au long de leurs cycles du primaire, les élèves vivent la progression suivante afin d'entretenir la motivation :

  • En maternelle et au premier cycle, les élèves explorent les disciplines aériennes fixes (trapèze fixe et tissu), les disciplines de jonglerie (balles, diabolo, bâtons fleurs, assiettes chinoises, quilles, poïs et anneaux), les disciplines d'équilibre (rouleau, rolla-bolla, fil de fer et échasses), l'acrobatie et le main-à-main.
  • Au deuxième cycle s'ajoutent, en plus des disciplines mentionnées plus haut, la mini-trampoline, le cerceau, le monocycle, et la boule d'équilibre,
  • Au troisième cycle s'ajoutent, en plus des disciplines du deuxième cycle, le trapèze ballant et la girafe.

De cette manière, les jeunes se voient attribuer, cycle après cycle, des privilèges, une manière de maintenir une motivation constante, l'intérêt du nouveau, des défis renouvelés face à des disciplines toujours plus difficiles.

Comme, Ève-Line ayant pris part à de nombreux projets Cirque du Monde en Amérique du Sud et en Afrique, des liens peuvent être établis avec des projets vécus ailleurs, amenant ainsi l'élève à construire sa vision du monde, alimenté par des informations pertinentes lui permettant de raccrocher sa propre expérience à celle vécue ailleurs par d'autres jeunes de son âge. Une belle manière de l'amener à s'ouvrir sur l'autre, sur la différence et sur l'incroyable diversité culturelle que recèle notre belle planète !

Au cours d'une année scolaire, deux évènements majeurs regroupent tous les élèves du JALL qui prennent part au cirque social Le Funambule. En effet, un spectacle de Noël est présenté aux parents, aux membres de la communauté, aux partenaires ainsi qu'à d'autres élèves de la Commission scolaire. Ce spectacle offert à l'école La Marguerite se veut l'aboutissement du travail réalisé durant les quatre premiers mois de l'année. À la fin de l'année, tous les élèves sont à nouveaux réunis à l'école Plein-Soleil pour une fête foraine haute en couleur. Des élèves de Dégelis y participent aussi afin de favoriser des liens entre les élèves de 6e année (passage primaire-secondaire). Depuis l'an passé, une troisième rencontre de tous les élèves a lieu en février à l'école Clair-Matin dans le cadre d'un carnaval Plaisirs d'hiver. Certaines activités proposées dans la journée sont reliées au cirque. Comme vous le constatez, chaque école du JALL reçoit tous les élèves pour une activité majeure. Ceci est très important pour la vitalité et le dynamisme de chaque municipalité.

Nous avons vécu les années scolaires 2010-2011 et 2011-2012 avec nos deux premières cohortes de « Funambules », et nous sommes extrêmement fiers des réussites que nous avons vécues au quotidien. Les jeunes, à travers les ateliers, se sont découvert des passions, des talents. Par les efforts déployés, ils ont vécu la discipline et l'engagement, et ont vu des résultats concrets à leur démarche. Ils ont pris une confiance et une assurance incroyables, en eux d'abord, puis en leurs pairs et en nous. Un sentiment d'appartenance s'est créé. Ils sont devenus des modèles en cirque, s'inventant et se réinventant, ayant un pouvoir d'action sur ce qu'ils sont. Au cours des ces deux premières années, les élèves ont pris part à différentes activités locales et régionales afin de démontrer leur savoir-faire : Festival Le Tremplin de Dégelis, assemblée générale annuelle de la caisse populaire de la Vallée-des-Lacs, Festival des réussites organisé par le CLD de Témiscouata, Les Cartonfolies de Témiscouata-sur-le-Lac (secteur Cabano) et le gala local pour l'entrepreneuriat organisé par le Carrefour jeunesse emploi du Témiscouata.

En résumé ...

  • Le projet Le Funambule a comme objectif principal la persévérance scolaire et le soutien à la réussite au primaire, faisant vivre au jeune une expérience positive de dépassement de soi, de découverte et d'exploitation de son potentiel et d'ouverture sur le milieu;
  • Environ 80 élèves du JALL vivent le projet Le Funambule;
  • Le projet est vécu dans les écoles Clair-Matin, de Lejeune, La Marguerite, à Auclair, et Plein-Soleil de St-Juste-sur-le-Lac;
  • Le projet se déroule durant les cours d'éducation physique à raison d'une période de cirque par cycle de 6 jours, durant toute l'année scolaire, ainsi que durant la période réservée aux projets particuliers;
  • Le jeune vit, tout au long de son primaire, une progression face au niveau de difficulté des disciplines de cirque, explorant, durant la maternelle et le premier cycle, les disciplines aériennes fixes (trapèze fixe et tissu), les disciplines de jonglerie, les disciplines d'équilibre, l'acrobatie et le main-à-main, durant le deuxième cycle, en plus des disciplines mentionnées plus haut, la mini-trampoline, le cerceau, le monocycle, et la boule d'équilibre. Au troisième cycle s'ajoutent, en plus des disciplines du deuxième cycle, le trapèze ballant et la girafe;
  • Un projet à saveur entrepreneuriale où trois activités d'envergure, à Noël, en février et à la fin d'année, sont vécues afin d'abord de permettre aux enseignants entourant le jeune de s'y impliquer et d'introduire leurs matières et ensuite, d'amener le jeune à créer des partenariats dans sa classe, dans son école et dans son milieu;
  • Un projet où peut être vécu un enrichissant transfert des compétences;
  • Un projet où le jeune peut s'ancrer face à des modèles adultes féminin et masculin évoluant ensemble, dans une perspective développementale;
  • Un projet amenant une ouverture sur le monde avec la possibilité d'établir des liens avec les projets Cirque du Monde vécu sur d'autres continents;
  • Un projet unique à la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs offrant une couleur toute particulière et des plus intéressantes aux écoles du JALL.

L'équipe du cirque Le Funambule.

SERVICE DE GARDE LA CHANTERELLE
84, ROUTE 295
LOTS-RENVERSÉS (QC) G0L 1V0
TÉL. : 418-854-8455