L'École Notre-Dame vous présente « De la terre jusqu'au courant »

Ecole Notre Dame TraversierNous sommes fiers de vous présenter la vidéo de la chanson des Soeurs Boulay « De la terre jusqu'au courant » mettant en vedette les élèves de l'Ecole Notre-Dame. Ce projet s'est concrétisé grâce à la collaboration du personnel de l'école, des élèves, des parents, des AVSEC de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs et de la Corporation de la Traverse du Lac Témiscouata.

https://www.youtube.com/watch?v=1nvT1zph-4Y&feature=youtu.be

Prix d'excellence

Des ateliers avec des membres de la communauté

Description du projet

Depuis maintenant six années, le personnel de l'école primaire Litalien de Trois-Pistoles planifie et organise des ateliers pour tous les élèves en faisant appel aux diverses ressources de notre communauté. Des démarches sont faites auprès des personnes ou des organismes qui pourraient offrir des ateliers à l'école ou ailleurs dans notre milieu: le Club de gymnastique, les Amis de l'Art, la Maison de la famille, la Maison des Jeunes, les Amis de l'Âge d'or, les membres de l'AFÉAS, les Scouts, les Compagnons de la mise en valeur du patrimoine vivant de Trois-Pistoles (Festival du conte), l'Association Chasse et Pêche, les intervenants sociaux du CSSS, le Conseil municipal, l'école secondaire, la bibliothèque municipale, Hockey Est du Québec, les parents, grands-parents ou membres de la communauté ...

prix-excellence

enfin toute personne ou organisme qui ont des talents particuliers ou des centres d'intérêt qu'ils pourraient partager avec les élèves. À toutes les deux semaines, les 132 élèves de l'école sont inscrits à divers ateliers selon leur intérêt: atelier de tricot, de petite menuiserie, d'initiation à la pêche, de cuisine, de peinture sur soie, sur verre, sur bois, d'art dramatique, de coiffure, de couture, atelier scientifique, natation, patinage, hockey, tennis de table, golf, journal étudiant, visite à la ferme, projet intergénérationnel avec les personnes âgées résidant au CSSS, gymnastique, broderie, tissage, cours de guitare et de percussion, atelier de conversation dynamique en anglais (Walk and talk), animation du livre etc. Ces ateliers sont animés par un membre de la communauté supporté par un intervenant de l'école. Les groupes sont formés d'une dizaine d'élèves de 8 à 12 ans. De plus, le Conseil municipal de la Ville de Trois-Pistoles met à notre disposition gratuitement, des heures de glace à l'aréna. La Ville nous donne aussi gracieusement accès à la bibliothèque municipale et à la salle de danse du Centre culturel.


Objectifs du projet

Ce projet vise à faire connaître aux élèves différentes sphères d'activités, à éveiller leur curiosité, à leur faire découvrir de nouveaux talents et intérêts tout en apprenant à connaître et à apprécier les richesses personnelles et professionnelles des membres de leur communauté. Nous espérons ainsi favoriser le sentiment de fierté et d'appartenance à leur milieu, leur faire valoir les richesses humaines et matérielles qui les entourent. Nous souhaitons qu'ils tissent des liens avec des gens de tout âge et de tout horizon. Nous souhaitons également que ces nouvelles expériences humaines favorisent leur désir de persévérer et de s'accomplir, tout comme les gens passionnés rencontrés. Ces ateliers et les rencontres des personnes ressources, par les occasions qu'ils donnent de mieux se connaître, ont aussi une incidence sur l'émergence d'aspirations professionnelles. De plus, la rencontre entre les élèves et les membres de la communauté, de tous âges, permet de créer des liens, de se reconnaître dans la rue, de s'apprécier et de développer un respect mutuel.


Retombées du projet

L'école s'ouvre sur sa communauté et la communauté s'ouvre à l'école. Les retombées des rencontres entre les générations se font sentir bien au-delà du moment des activités. Les jeunes et moins jeunes se rencontrent à l'épicerie, dans la rue, au bureau de poste, ou ailleurs, se reconnaissent, se saluent, échangent quelques mots, intègrent d'autres personnes dont leurs parents à leur conversation. Le lien est créé. Les membres de la communauté qui participent aux animations sont enchantés de la candeur et du désir d'apprendre des jeunes.

Ce projet fait en sorte que la communauté perçoit mieux le dynamisme de l'école publique et la qualité des services qui y sont dispensés. La communauté est témoin de la vitalité de l'école et du profond engagement du personnel dans la réussite des élèves et dans leur volonté de leur offrir des activités enrichissantes et stimulantes. Nous avons, à toutes les deux semaines, environ 20 personnes de la communauté dans notre école et, pour la plupart, des personnes bénévoles. Elles offrent leur temps et leur passion. Pour un milieu de 4400 habitants, incluant ceux de la ville et de la municipalité, il s'agit d'une belle mobilisation. Depuis le début de ce projet, il y a six années, au moins une centaine de personnes de notre communauté ont contribué à nos ateliers. Parmi nos projets, un se vit directement en lien avec les personnes âgées du CSSS. Des élèves vont les visiter et faire des activités avec elles. À Noël, les élèves vont offrir des cartes de souhait, ainsi que des chants, aux personnes âgées en résidence. Nous vivons dans un milieu où la moyenne d'âge est près de 60 ans. Il convient donc d'accentuer les liens entre nous.

Ce projet mobilise, autour de l'école, les membres de notre communauté. Nous lançons un avis de recherche, un appel à tous par une lettre envoyée aux parents. Nous faisons des téléphones. Nous demandons l'appui pour un accès à des ressources humaines, matérielles ou financières à notre Conseil municipal, à nos partenaires sociaux et à des organismes communautaires. Nous demandons une contribution financière aux maisons d'affaire et aux entreprises principalement là où des parents de nos élèves travaillent. Des organismes à vocation sociale contribuent financièrement tels les Chevaliers de Colomb et à la Maison le Puit (Centre d'entraide). Annuellement, nous recevons environ 2 500$ de dons de la communauté. Il s'agit d'une somme importante pour une petite municipalité.
Nous espérons poursuivre cette expérience enrichissante pendant plusieurs années encore. Ce projet pourrait se vivre dans d'autres écoles. Il s'agit que le personnel y croit et s'y investisse. La plupart de nos ateliers sont offerts gratuitement et généreusement par les membres de notre communauté. Les frais encourus sont en lien avec le matériel, la location et le transport des élèves. Avec les dons reçus, les frais imputés au budget de l'école sont moindres et permettent une pérennité.

En résumé, nos ateliers impliquant des membres de la communauté sont vécus avec enthousiasme, désir d'apprendre, respect et intérêt par les petits et les grands!

Une Perle Rare au Témiscouata

perleLe concours MA Perle Rare de CIMT TVA permet de souligner les qualités exceptionnelles d'une personne de votre entourage. Ainsi le groupe d'alphabétisation, au centre des adultes de Témiscouata-sur-le-Lac, secteur Cabano, ont saisi l'opportunité de reconnaître de façon unique leur enseignante, Marie-Josée Guimont. Le 29 janvier dernier, le diffuseur a causé tout un émoi à Marie-Josée en se présentant dans sa classe afin de lui remettre une plaquette souvenir dont le texte avait été composé secrètement par les élèves de sa classe. C'est également ceux-ci qui l'avaient inscrite au concours. L'enregistrement vidéo de cette capsule (qui a été présentée durant la semaine du 22 février sur les ondes de TVA-Rivière-du-Loup) se retrouve à l'adresse suivante : 

Bon visionnement et chaleureuses félicitations à Marie-Josée Guimont pour la qualité de son travail.
Louise Roy
Directrice de centres

Du 16 au 20 février 2015, Semaine de la persévérance scolaire : dévoilement des vidéos du projet Mon École…

bande-annonce50 vidéos Web pour faire connaître les réalisations des écoles
de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs

Témiscouata-sur-la-Lac, le 6 février 2015 – La Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs mettra en ligne une série de 50 vidéos Web pour faire connaître les réalisations des écoles de son territoire à l'occasion de la Semaine de la persévérance scolaire qui aura lieu du 16 au 20 février.

Cette initiative émane du Service d'animation en vie spirituelle, engagement communautaire et vie étudiante. Les élèves de chaque école ont été invités à produire des vidéos afin de faire connaître leur milieu. Cette démarche, intitulée « Mon école... », a permis de réaliser une réflexion et de jeter un regard neuf sur ce que les écoles mettent en place pour favoriser la réussite des élèves et développer le sentiment d'appartenance à l'échelle de la Commission scolaire.

Le principe à la base du projet était d'allouer du temps de qualité à la mise en valeur de la persévérance dans la vie en général, mais surtout en fonction des défis qu'impose la scolarisation. En faisant ressortir ce qui se fait de beau, de positif et d'utile dans leur école, les élèves ont identifié des raisons justifiant qu'ils s'impliquent dans leur parcours scolaire, qu'ils s'y sentent bien et qu'ils y persévèrent. Outre les vidéos liées aux écoles, des capsules spéciales touchant d'autres services de la Commission scolaire ont aussi été produites.

Le dévoilement de cette série de documents sera fait quotidiennement du 16 au 20 février : secteur Dégelis (16 février), secteur Squatec (17 février), secteur Cabano (18 février), secteur Transcontinental (19 février) et secteur Basques (20 février). De nouvelles vidéos pourront être consultées chaque jour dans le site Web de la Commission scolaire à l'adresse www.csfl.qc.ca. Elles y seront ensuite disponibles en permanence à titre d'outils d'information et de promotion des différents milieux.

Une bande annonce est déjà diffusée dans YouTube comme amorce de cette campagne sur la persévérance scolaire. On peut la visionner à l'adresse http://youtu.be/UtPJIWcTGpA.

-30-

Renseignements :
France Gauvin et Stéphane Michaud
Service d'animation en vie spirituelle, engagement communautaire et vie étudiante
Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs
418 854-2370, poste 2132 ou 2559

Source :
Sylvain Dionne, conseiller en communication
418 863-6366 / info@sdcommunications.qc.ca

Chaque jour de la semaine, un nouveau secteur du territoire sera mis en vedette.  Voici l’horaire :

Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

Secteur Dégelis

Secteur Squatec

Secteur Cabano

Secteur Transcontinental

Secteur Basques

En attendant, nous vous invitons à visionner la bande annonce!

L’art et les mots au service du savoir-vivre

École secondaire de Dégelis

savoir-vivre2L'art et les mots au service du savoir-vivre

Dégelis, le 30 septembre 2014 – En janvier 2011, l'école secondaire de Dégelis adoptait une Politique du savoir-vivre. Cette initiative avait pour objectif de susciter un meilleur climat de relations interpersonnelles à l'école. Plusieurs activités de sensibilisation ont eu lieu au fil des ans mais aujourd'hui, c'est à travers l'art et les mots que l'on exprime et valorise le savoir-vivre et le respect au sein de l'institution.

Dans le cadre d'un projet d'envergure impliquant les élèves et le personnel de l'école, la chanson « Les mots » du slameur Samian a été décortiquée afin de faire prendre conscience de l'importance des mots utilisés chaque jour à tous les membres de la communauté scolaire. Lors des cours de français, les élèves de 2e cycle ont étudié le texte afin d'en dégager une réflexion en relation avec la Politique du savoir-vivre. Ils en ont retenu neuf phrases significatives. De ce nombre, les élèves des cours d'arts plastiques en ont choisi trois qu'ils ont illustrées sur des toiles de grand format sous la supervision de l'artiste Jean-Félix Fleury Lecourtois, dans un très court laps de temps, soit une seule période scolaire. Le vernissage a eu lieu le 30 septembre en présence des élèves, du personnel de l'école, des partenaires et de représentants de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs.

Pour la porte-parole du comité de suivi de la Politique du savoir-vivre, Nathalie Dubé, enseignante en géographie et en histoire, cette activité a représenté une expérience très enrichissante. Elle précise : « Au cours de la dernière année, notre comité a promu et réalisé plusieurs activités portant sur les styles cognitifs, l'art du sourire, l'embellissement de l'environnement scolaire et la cyber-intimidation avec la participation du théâtre Parminou. Mais le point fort a été savoir-vivre3l'intervention sur les mots. Tous nos élèves ont été touchés et le produit final est impressionnant : trois œuvres qui seront exposées en permanence pour rappeler que le savoir-vivre et le respect sont essentiels dans la vie de tous les jours. Chaque groupe de la 1re à la 5e secondaire a été impliqué dans le processus, en plus des élèves des parcours plus spécifiques : cheminement particulier de vie, unité d'enseignement individualisé, formation aux métiers spécialisés et formation préparatoire au travail. En tout, plus de 260 élèves et près de 50 membres du personnel ont pris part à ce projet. »

Selon le directeur de l'école secondaire de Dégelis, Alain Pelletier, la Politique du savoir-vivre a un impact significatif parce que les jeunes et le personnel acceptent d'y adhérer et de la soutenir. Cela a permis d'améliorer le climat de vie dans l'école. Il souligne : « Notre politique s'enracine dans des valeurs essentielles gravitant d'abord autour du respect puis de la politesse, de la justice, de l'honnêteté et de la maturité. Elle s'articule autour de trois axes d'intervention : la communication, le climat et l'environnement de vie, et le respect des différences. Cet encouragement au développement de saines relations interpersonnelles favorise un climat de confiance fondé sur la transparence et la coopération mutuelles. Nous sommes heureux des résultats jusqu'à maintenant et la dernière réalisation de nos élèves démontre leur engagement. »

Le comité de suivi de la Politique du savoir-vivre de l'école secondaire de Dégelis est composé de Danis Pageau, psychologue de l'école (président), Jean Deblois, surveillant, Nathalie Dubé, enseignante, Julien Turcotte, élève en formation professionnelle, Chloé Turcotte, élève de 4e secondaire, Maëve Grant et Kamille Monosiet, élèves de 3e secondaire, Marie-Saint-Pierre, élève de 2e secondaire, et Mathis Monosiet, élève de 1re secondaire.savoir-vivre1

Source : Alain Pelletier, directeur
418-854-3421, poste 2901
pelletiera@csfl.qc.ca