Deux athlètes des Vaillants contribuent au succès du Québec à Brandon au Manitoba

Vaillants Legion 2017Pohénégamook, le 28 août 2017 – Deux athlètes du club d’athlétisme Les Vaillants du Témiscouata, membres du programme Sport-études athlétisme de l’école secondaire du Transcontinental, ont contribué au succès de l’équipe du Québec lors des Championnats nationaux d’athlétisme de la Légion qui se sont tenus à Brandon au Manitoba, du 11 au 13 août derniers.

La délégation québécoise a amassé 34 médailles, soit une de ses meilleures récoltes lors de compétitions extérieures.

Au niveau individuel, Vanessa Ayers, de Rivière-Bleue, a monté sur le podium à deux reprises dans la catégorie U16. Elle a remporté la médaille d’or au lancer du poids avec un record personnel de 13,12m et elle a décroché la médaille d’argent au lancer du disque. Finalement, Vanessa s’est classée cinquième au lancer du marteau.

Fabrice Thériault de Pohénégamook a pris part aux épreuves de lancer du disque, du poids et du marteau dans la catégorie U18. Il s’est classé en cinquième position au lancer du marteau et a pris la dixième position au lancer du disque et au lancer du poids.

Ce dernier championnat termine officiellement la saison extérieure 2017 pour Les Vaillants.

Légende photo :

De gauche à droite : Vanessa Ayers, Maxime Bélanger (entraîneur-chef) et Fabrice Thériault

-30-

Renseignements :

Maxime Bélanger, 418 854-2370 poste 3200 / belangerma@csfl.qc.ca

Source :

Catherine Boulay, directrice des communications

418 854-2370 poste 2104 / boulayc@csfl.qc.ca

La Fondation Mobilys déploie son expertise dans les écoles de la CSFL

Photo equipeTémiscouata-sur-le-Lac, le 25 août 2017 – La Fondation Mobilys a déployé son expertise dans la très grande majorité des écoles de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs. Ce partenariat résulte d’un processus de réflexion au terme duquel les deux organisations ont décidé de mettre leurs intérêts respectifs en commun pour valoriser la persévérance et la réussite scolaire des élèves.

La Fondation Mobilys utilise le numérique à des fins de mobilisation et d’implication de l’ensemble des acteurs en éducation. Sa mission vise à valoriser l’engagement du jeune et à l’encourager à persévérer dans ses études en créant des liens solidaires entre ses parents, l’équipe-école et sa communauté.

Avec l’intermédiaire et l’expertise de la Fondation Mobilys, les écoles de la CSFL possèdent maintenant un canal de communication sur le Web visant à faire connaître les bons coups et les réalisations des élèves, dans leur milieu d’apprentissage, à un plus grand nombre de personnes, ainsi qu’à leur communauté. Avec un taux de diplomation et de qualification à 80,6% et un taux de sortie sans diplôme, ni qualification (taux de décrochage) dans les plus bas au Québec, la CSFL peut être fière de ses écoles pour la mobilisation de leurs élèves et l’implication de l’ensemble de leurs personnels respectifs.

Photo groupeAu cours de la dernière année scolaire, chaque école s’est nommée un gestionnaire de page Mobilys pour s’assurer d’un moyen de communication régulier et constant sur le Web.

Le directeur général de la Commission scolaire, Bernard D’Amours, se dit très satisfait de cette collaboration avec la Fondation Mobilys. « Nos écoles possèdent maintenant un outil de valorisation personnalisé pour leurs élèves et qui répond au goût du jour. »

Nicolas Arsenault, président et directeur général de la Fondation Mobilys, considère quant à lui que les écoles de la CSFL entrent dans une nouvelle ère de communication et souhaite ardemment que d’autres commissions scolaires retiendront cette expérience positive. « Nous comptons que les commissions scolaires du Québec prendront également ce virage qui certainement répond à un besoin chez les élèves. »

-30-

Renseignements :

Thomas Arsenault, co-fondateur, Fondation Mobilys, 514-885-0209, / Thomas@mobilys.org

Source :

Catherine Boulay, directrice, Secrétariat général et communications

418 854-2370, poste 2104 / boulayc@csfl.qc.ca

Cinq diplômés reçoivent la Médaille 2017 du Gouverneur général du Canada

Photo groupe 16 17 2Témiscouata-sur-le-Lac, le 21 août 2017 – Cinq diplômés de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs ont été récemment récompensés pour l’excellence de leur rendement scolaire au terme de leurs études secondaires en recevant la Médaille académique du Gouverneur général du Canada.

Lors d’une cérémonie organisée le 15 août en présence du conseil des commissaires, le président de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, Guilmont Pelletier, a remis la prestigieuse distinction à Koraly Boucher, de l’école secondaire du Transcontinental, Théo Dubé, de l’école secondaire de Cabano, Laurence Côté, de l’école secondaire de Trois-Pistoles, Camille Beaulieu, de l’école secondaire de Dégelis, et Olivier Breton, de l’école secondaire de la Vallée-des-Lacs de Squatec.

Les lauréats 2017 de la Médaille académique du Gouverneur général, maintenant inscrits en formation collégiale aux cégeps de Sainte-Foy, de Rivière-du-Loup et de Rimouski, ont été honorés pour avoir maintenu la plus haute moyenne générale à la fin de leurs études secondaires dans leur école respective. Chez les cinq lauréats, cette moyenne a oscillé entre 86,29 % et 94,89 % pour l’ensemble des cours des quatrième et cinquième secondaires.

La Médaille académique du Gouverneur général est la récompense la plus importante que puisse recevoir un élève fréquentant une maison d’enseignement canadienne. Créée pour récompenser l’excellence scolaire partout au pays, elle honore des élèves dont les succès scolaires sont considérés exceptionnels dans leur milieu. La Médaille du Gouverneur général est attribuée strictement sur la base du rendement scolaire.

Légende photo :

De gauche à droite, Olivier Breton, Koraly Boucher, Laurence Côté, Camille Beaulieu, Théo Dubé et Guilmont Pelletier, président de la Commission scolaire.

-30-

Renseignements :    Catherine Boulay, directrice Secrétariat général et communications

                            Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs

                           418 854-2370 poste 2104

Prix d'excellence

Des ateliers avec des membres de la communauté

Description du projet

Depuis maintenant six années, le personnel de l'école primaire Litalien de Trois-Pistoles planifie et organise des ateliers pour tous les élèves en faisant appel aux diverses ressources de notre communauté. Des démarches sont faites auprès des personnes ou des organismes qui pourraient offrir des ateliers à l'école ou ailleurs dans notre milieu: le Club de gymnastique, les Amis de l'Art, la Maison de la famille, la Maison des Jeunes, les Amis de l'Âge d'or, les membres de l'AFÉAS, les Scouts, les Compagnons de la mise en valeur du patrimoine vivant de Trois-Pistoles (Festival du conte), l'Association Chasse et Pêche, les intervenants sociaux du CSSS, le Conseil municipal, l'école secondaire, la bibliothèque municipale, Hockey Est du Québec, les parents, grands-parents ou membres de la communauté ...

prix-excellence

enfin toute personne ou organisme qui ont des talents particuliers ou des centres d'intérêt qu'ils pourraient partager avec les élèves. À toutes les deux semaines, les 132 élèves de l'école sont inscrits à divers ateliers selon leur intérêt: atelier de tricot, de petite menuiserie, d'initiation à la pêche, de cuisine, de peinture sur soie, sur verre, sur bois, d'art dramatique, de coiffure, de couture, atelier scientifique, natation, patinage, hockey, tennis de table, golf, journal étudiant, visite à la ferme, projet intergénérationnel avec les personnes âgées résidant au CSSS, gymnastique, broderie, tissage, cours de guitare et de percussion, atelier de conversation dynamique en anglais (Walk and talk), animation du livre etc. Ces ateliers sont animés par un membre de la communauté supporté par un intervenant de l'école. Les groupes sont formés d'une dizaine d'élèves de 8 à 12 ans. De plus, le Conseil municipal de la Ville de Trois-Pistoles met à notre disposition gratuitement, des heures de glace à l'aréna. La Ville nous donne aussi gracieusement accès à la bibliothèque municipale et à la salle de danse du Centre culturel.


Objectifs du projet

Ce projet vise à faire connaître aux élèves différentes sphères d'activités, à éveiller leur curiosité, à leur faire découvrir de nouveaux talents et intérêts tout en apprenant à connaître et à apprécier les richesses personnelles et professionnelles des membres de leur communauté. Nous espérons ainsi favoriser le sentiment de fierté et d'appartenance à leur milieu, leur faire valoir les richesses humaines et matérielles qui les entourent. Nous souhaitons qu'ils tissent des liens avec des gens de tout âge et de tout horizon. Nous souhaitons également que ces nouvelles expériences humaines favorisent leur désir de persévérer et de s'accomplir, tout comme les gens passionnés rencontrés. Ces ateliers et les rencontres des personnes ressources, par les occasions qu'ils donnent de mieux se connaître, ont aussi une incidence sur l'émergence d'aspirations professionnelles. De plus, la rencontre entre les élèves et les membres de la communauté, de tous âges, permet de créer des liens, de se reconnaître dans la rue, de s'apprécier et de développer un respect mutuel.


Retombées du projet

L'école s'ouvre sur sa communauté et la communauté s'ouvre à l'école. Les retombées des rencontres entre les générations se font sentir bien au-delà du moment des activités. Les jeunes et moins jeunes se rencontrent à l'épicerie, dans la rue, au bureau de poste, ou ailleurs, se reconnaissent, se saluent, échangent quelques mots, intègrent d'autres personnes dont leurs parents à leur conversation. Le lien est créé. Les membres de la communauté qui participent aux animations sont enchantés de la candeur et du désir d'apprendre des jeunes.

Ce projet fait en sorte que la communauté perçoit mieux le dynamisme de l'école publique et la qualité des services qui y sont dispensés. La communauté est témoin de la vitalité de l'école et du profond engagement du personnel dans la réussite des élèves et dans leur volonté de leur offrir des activités enrichissantes et stimulantes. Nous avons, à toutes les deux semaines, environ 20 personnes de la communauté dans notre école et, pour la plupart, des personnes bénévoles. Elles offrent leur temps et leur passion. Pour un milieu de 4400 habitants, incluant ceux de la ville et de la municipalité, il s'agit d'une belle mobilisation. Depuis le début de ce projet, il y a six années, au moins une centaine de personnes de notre communauté ont contribué à nos ateliers. Parmi nos projets, un se vit directement en lien avec les personnes âgées du CSSS. Des élèves vont les visiter et faire des activités avec elles. À Noël, les élèves vont offrir des cartes de souhait, ainsi que des chants, aux personnes âgées en résidence. Nous vivons dans un milieu où la moyenne d'âge est près de 60 ans. Il convient donc d'accentuer les liens entre nous.

Ce projet mobilise, autour de l'école, les membres de notre communauté. Nous lançons un avis de recherche, un appel à tous par une lettre envoyée aux parents. Nous faisons des téléphones. Nous demandons l'appui pour un accès à des ressources humaines, matérielles ou financières à notre Conseil municipal, à nos partenaires sociaux et à des organismes communautaires. Nous demandons une contribution financière aux maisons d'affaire et aux entreprises principalement là où des parents de nos élèves travaillent. Des organismes à vocation sociale contribuent financièrement tels les Chevaliers de Colomb et à la Maison le Puit (Centre d'entraide). Annuellement, nous recevons environ 2 500$ de dons de la communauté. Il s'agit d'une somme importante pour une petite municipalité.
Nous espérons poursuivre cette expérience enrichissante pendant plusieurs années encore. Ce projet pourrait se vivre dans d'autres écoles. Il s'agit que le personnel y croit et s'y investisse. La plupart de nos ateliers sont offerts gratuitement et généreusement par les membres de notre communauté. Les frais encourus sont en lien avec le matériel, la location et le transport des élèves. Avec les dons reçus, les frais imputés au budget de l'école sont moindres et permettent une pérennité.

En résumé, nos ateliers impliquant des membres de la communauté sont vécus avec enthousiasme, désir d'apprendre, respect et intérêt par les petits et les grands!

Une Perle Rare au Témiscouata

perleLe concours MA Perle Rare de CIMT TVA permet de souligner les qualités exceptionnelles d'une personne de votre entourage. Ainsi le groupe d'alphabétisation, au centre des adultes de Témiscouata-sur-le-Lac, secteur Cabano, ont saisi l'opportunité de reconnaître de façon unique leur enseignante, Marie-Josée Guimont. Le 29 janvier dernier, le diffuseur a causé tout un émoi à Marie-Josée en se présentant dans sa classe afin de lui remettre une plaquette souvenir dont le texte avait été composé secrètement par les élèves de sa classe. C'est également ceux-ci qui l'avaient inscrite au concours. L'enregistrement vidéo de cette capsule (qui a été présentée durant la semaine du 22 février sur les ondes de TVA-Rivière-du-Loup) se retrouve à l'adresse suivante : 

Bon visionnement et chaleureuses félicitations à Marie-Josée Guimont pour la qualité de son travail.
Louise Roy
Directrice de centres