Finale régionale de la Dictée Richelieu

Finale regionale Dictee Richelieu 3Témiscouata-sur-le-Lac, le 17 mai 2018La 21e finale régionale du concours de la Dictée Richelieu s’est tenue le 12 mai dernier, à l’Hôtel Universel de Rivière-du-Loup, où cinq finalistes des secteurs de Témiscouata-sur-le-Lac, LaPocatière, Rivière-du-Loup, Saint-Cyprien et Trois-Pistoles ont mis à l’épreuve leurs connaissances du français écrit.

L’objectif du concours est de conscientiser les élèves à l’importance du français dans les communications écrites et verbales, et à stimuler leur intérêt pour l’écriture et l’usage d’un français de qualité.

Pour cette finale, la dictée a été rédigée par les conseillers pédagogiques madame Mélanie Delisle, de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs et monsieur Joseph Chouinard-Pelletier, de la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup.

Cette année, les gagnants de la finale régionale sont :

  • 1re place : Roxanne Thibault, de l’école Georges-Gauvin de Saint-Louis-du-Ha! Ha!, qui a remporté le grand prix de 300 $;

  • 2e place : Jean-Christophe Delisle, de l’école Litalien de Trois-Pistoles, qui a remporté une bourse de 200 $;

  • 3e place : Alexandre Jean, de l’école Litalien de Trois-Pistoles, qui a remporté une bourse de 150 $;

  • 4e place : Marianne Riou, de l’école Litalien de Trois-Pistoles, qui a remporté une bourse de 100 $;

  • 5e place : Flavie Roux, de l’école Sacré-Cœur de La Pocatière, qui a remporté une bourse de 50 $.

 

Il est à souligner que Roxanne Thibault a remporté les honneurs en réalisant une dictée sans aucune faute d’orthographe. On peut facilement qualifier cet exploit d’exceptionnel.

Outre les bourses reçues par les gagnants du concours, de nombreux prix ont été remis. Ainsi, un séjour de 4 jours au Camp Richelieu Vive la Joie de Saint-Modeste a été tiré au sort parmi les participants. De plus, chaque participant est reparti avec le roman La nouvelle vie d’Antoine Collins, dont 10 copies ont été généreusement offertes par les Éditions Hurtubise et les autres par le Club Richelieu.

Rappelons que le Club Richelieu, fondé à Ottawa en 1944, est le seul club social exclusivement francophone au monde. Il compte environ 3 000 membres et il est présent dans plusieurs pays, dont le Canada, les États-Unis, la France, la Belgique, la Suisse et le Sénégal.

Légende de la photo :

De gauche à droite : Steven Côté, responsable de la Dictée pour le Club Richelieu, Marianne Rioux (4e place), Alexandre Jean (3e place), Jean-Christophe Delisle (2e place), Roxanne Thibault (1re place), Flavie Roux (5e place), Joseph Chouinard-Pelletier, conseiller pédagogique à la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup.

-30-

Renseignements : Mélanie Delisle, conseillère pédagogique

418 854-2370, poste 2215 / Melanie.Delisle@csfl.qc.ca

Source :

Catherine Boulay, directrice, Secrétariat général et communications

418 854-2370, poste 2104 / Catherine.Boulay@csfl.qc.ca

Grand Défi Pierre Lavoie : 40 élèves de Trois-Pistoles y étaient!

Groupe Grand Defi Pierre Lavoie sec Trois Pistoles 3Trois-Pistoles, le 14 mai 2018 – 40 élèves, garçons et filles de la 1re à la 5e secondaire, de l’école secondaire de Trois-Pistoles faisaient partie des 5 000 jeunes provenant de 140 écoles du Québec qui ont participé au Grand Défi Pierre Lavoie, les 12 et 13 mai derniers. Le défi visait à réaliser une course à relais entre Québec et Montréal sur une distance de 270 km. Le départ avait lieu devant l’Assemblée nationale à Québec et l’arrivée le lendemain au Stade olympique à Montréal.

Les élèves de Trois-Pistoles ont persévéré pour être sélectionnés par l’organisation du Grand Défi Pierre Lavoie. Dès novembre 2017, ils ont commencé leur entraînement à raison de trois séances hebdomadaires, supervisées par une équipe d’adultes qui a entretenu « le feu sacré » (slogan des équipes sportives de l’école appelées Le Mystik). Ils ont su maintenir toute la motivation nécessaire pour atteindre leur but. Ils ont amassé 15 000 $ d’aide financière pour couvrir les frais de transport, de nourriture et d’inscription en vue de participer à cette course mémorable. Les élèves tiennent à remercier chaleureusement la centaine de généreux commanditaires et particulièrement le partenaire majeur, le Parc éolien Nicolas-Rioux.

Grand Defi Pierre Lavoie sec Trois Pistoles marche 2La participation à un évènement de cette envergure ne peut se faire sans accompagnateurs, on remercie tout particulièrement l’équipe formée d’enseignants, de parents et de partenaires. Ceux-ci étaient très enthousiastes et leur appui a grandement contribué à la réalisation de ce Grand Défi par les élèves de la région des Basques.

La persévérance et les saines habitudes de vie étaient au cœur de cette formidable et inoubliable expérience sportive.

BRAVO à tous!

-30-

Renseignements :

Steve Leclerc, enseignant et responsable du projet, 418 863-7710, poste 3944/ Steve.Leclerc@csfl.qc.ca

Source :

Catherine Boulay, directrice, Secrétariat général et communications

418 854-2370, poste 2104 / Catherine.Boulay@csfl.qc.ca

Deux élèves de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs se qualifient à la Grande finale internationale de la Dictée P.G.L.

Finalistes Dictee PGL copie copieTémiscouata-sur-le-Lac, le 14 mai 2018 – Maëlik Roy-Malenfant, élève de 6e année à l’école L’Oiseau-Chanteur de Saint-Mathieu-de-Rioux, et Roxanne Thibault, élève de 6e année à l’école Georges-Gauvin de Saint-Louis-du-Ha! Ha!, se sont qualifiés pour La Grande finale internationale de la Dictée P.G.L. qui se tiendra à Montréal le 20 mai prochain, sous le thème « L’art s’affiche à l’école ».

Nos fiers représentants du Bas-Saint-Laurent ont dû tout d’abord remporter la finale régionale le 16 mars 2018 qui se tenait dans plusieurs écoles de la région pour se qualifier à ce prestigieux défi.

Selon la Fondation Paul Gérin-Lajoie :

Depuis 27 ans La Dictée P.G.L. mène dans nos écoles des activités de sensibilisation des jeunes à la valorisation et la maîtrise du français et à la coopération internationale. Ces activités permettent aussi à la Fondation Paul Gérin-Lajoie de réaliser des projets qui contribuent à l’éducation de base des enfants, de même qu’à l’alphabétisation et la formation professionnelle des jeunes et des femmes dans les pays en développement, notamment en Haïti et en Afrique de l’Ouest.

Cette année, 78 finalistes provenant du Canada, des États-Unis, du Sénégal, de la Guinée, du Maroc et de l’Algérie tenteront de déjouer les pièges de cette dernière dictée pour remporter le titre de grand.e  gagnant.e  et la bourse d’études de 2000 $.

Nous vous invitons à consulter le site Web de la Fondation Paul Gérin-Lajoie pour plus d’informations sur la La Dictée P.G.L. https://fondationpgl.ca/accueil/la-dictee-pgl/

-30-

Renseignements :

Mélissa Couillard, enseignante de l’école L’Oiseau-Chanteur, 418 851-2188, poste 3670 / Melissa.Couillard@csfl.qc.ca et Jules Soucy, directeur de l’école Georges-Gauvin,

418 854-2003 poste 2441 / Jules.Soucy@csfl.qc.ca

Source :

Catherine Boulay, directrice Secrétariat général et communications, 418 854-2370 poste 2104 / boulayc@csfl.qc.ca

La Francoderole débarque à l’École Notre-Dame

FrancoderoleLe 9 mai dernier, les élèves de l’École Notre-Dame ont eu la chance de participer aux activités de La Francoderole.

Pour l’occasion, les élèves ont eu droit à une exposition partielle de l’œuvre qui a voyagé partout au pays et ailleurs. Ils ont découvert cette fresque spectaculaire tout en réalisant leur propre murale qui reste à l’école après le passage de La Francoderole. Les élèves ont collaboré avec intérêt. Ils se sont impliqués avec sérieux pour la réalisation de leur murale et c’est tout à leur honneur.

La Francoderole est la plus grande œuvre artistique au monde réalisée par des enfants. Depuis 14 ans plus de 110 000 enfants, provenant d’au moins 505 écoles primaires des communautés francophones du Canada et des États-Unis, ont participé à ce projet.

Les élèves de 10 à 12 ans de l’École Notre-Dame ont ainsi eu la chance de former la délégation représentant notre milieu sur La Francoderole internationale.

Les élèves se joignent à nous pour remercier chaleureusement La Francodérole avec son directeur artistique, monsieur Jean-Pierre Arcand, et tous ceux qui ont participé à la réalisation de cette merveilleuse activité, dont l’Organisme de participation des parents de l’École Notre-Dame (O.P.P.).

Francoderole 3Également, nous tenons tous à remercier nos généreux commanditaires : BMR, la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac, la Caisse Populaire du Portage, l’Hôtel Château Fraser et Monsieur Jean D’Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent.

Vous retrouverez plus d’informations à propos de La Francoderole en cliquant sur le lien suivant : http://www.espacefrancais.com/la-francoderole/

Claudine Beaulieu, directrice

École Notre-Dame, à Témiscouata-sur-le-Lac

Une élève de l’École secondaire de Trois-Pistoles lauréate du Prix jeunesse Jacqueline-Paquet 2018

Photo Leane GamacheTrois-Pistoles, le 7 mai 2018 – Léane Gamache, originaire de Trois-Pistoles et élève de la 5e secondaire à l’école secondaire de Trois-Pistoles, s’est vue décerner le Prix jeunesse Jacqueline-Paquet 2018 pour son roman Héritage, lors de l’ouverture du Salon des mots de la Matapédia à Sayabec, le vendredi 4 mai 2018.

Le jury a déclaré, entre autres : « Héritage est le genre de récit qui nous tient en haleine tout au long de la lecture. Léane Gamache raconte son histoire en usant d’un vocabulaire riche, et avec une précision étonnante quant aux détails. Elle a le don de nous faire ressentir mille et une émotions dans un roman tantôt triste, tantôt humoristique, et indéniablement catastrophique. Des surprises étant disséminées à chaque nouvelle page, on ne s’ennuie jamais en suivant l’histoire de Rachelle et de Yann. »

Le Prix jeunesse Jacqueline-Paquet est présenté par Les Éditions de la Francophonie depuis avril 2015 et il s’adresse à tous les jeunes du secondaire de l’Est-du-Québec et de la Côte-Nord. Selon l’éditeur, le « titre du concours nous est venu tout bonnement en jetant un regard sur Sayabec, où nous connaissons depuis quelque cinquante ans madame Jacqueline Paquet, une dame qui a fait carrière dans l’enseignement et s’est appliquée avec constance à faire la promotion de la beauté et de la littérature autant dans son travail que dans la vie communautaire de son milieu. »

Les objectifs visés par ce Prix littéraire sont de :

• promouvoir la lecture et l’écriture chez les élèves du secondaire ;

• reconnaître les talents exceptionnels en écriture d’élèves du secondaire ;

• stimuler les élèves du secondaire à l’excellence et au dépassement par l’écriture ;

• reconnaître et récompenser le lauréat ou la lauréate par la remise du Prix jeunesse Jacqueline-Paquet.

-30-

Renseignements :

Olivier Benoit, directeur par intérim, école secondaire de Trois-Pistoles

418 863-7710, poste 3801 / benoito@csfl.qc.ca

Source :

Catherine Boulay, directrice, Secrétariat général et communications

418 854-2370, poste 2104 / boulayc@csfl.qc.ca